CATÉGORIES DE BLOG:
Rechercher sur le blog:
07
Oct-2018

Brésil , Last destination !

Non classé   /  

Nous voici déjà à notre dernière destination de ce tour du monde. Qu’est ce que cela passe vite ! enfin comme on dit, lorsqu’on s’amuse … !

Rio de Janeiro – 3 jours


Bienvenue à Rio  ! Nous nous méfions beaucoup de cette ville, entre autres réputée pour ses agressions et ses vols. Nous avons donc fait très attention et il ne nous est rien arrivé cependant, même sans faire attention on se demande si cela ne se serait pas aussi bien passé !

Le temps était quelque peu mitigé donc on a fait en fonction. Le premier jour, direction le Christ Redempteur, en haut du mont Corcovado. 

Il y a beaucoup de monde mais nous avons la chance d’avoir pu le voir en dehors de la brume. La statue, sculptée par un français, ainsi que son piédestal font 38 mètres de hauteur.

L’après-midi, nous sommes allés nous balader dans les quartiers de Santa Tereza et Lapa, avec les fameux escaliers Selaron qui les relient ainsi que Central qui est plutôt le quartier des affaires.

Le second jour, direction le jardin botanique en passant par la plage de Copacabana, d’Ipanema, de Leblon en finissant par le pic des deux frères ( Dois Irmaos).

Pour notre troisième et dernier jour, nous avons profité de la plage de Copacabana et de ses animations incessantes puis nous avons fini notre journée par l’ascension du Pain de Sucre pour le coucher de soleil.

Ilha Grande – 3 jours


Pour rejoindre cette île très proche de Rio, nous nous rendons tout d’abord à la gare routière, Rodoviaria en portuguais. Oui maintenant que nous sommes familier avec cette langue nous vous faisons partager notre savoir 🙂 

Malheureusement , le bus visé n’est plus disponible mais il y en a toutes les heures donc nous prenons celui d’après.

Il y a plusieurs arrêts possibles car nous pouvons partir de trois ports différents pour rejoindre l’île. 

On ne s’arrête pas où nous avions prévu mais plutôt à Concerai de Jacarei car vu l’heure, nous avions loupé le ferry lent et il allait falloir prendre un bateau rapide. 3h plus tard nous sommes donc dans le bateau et même pas 30 minutes de traversée nous ont permis de rejoindre l’île en question . Pas de chance pour nous, il pleut ! Cela dit, nous sommes en soirée donc ce n’est pas très grave!

Nous sommes restés deux jours sur l’île avec un ciel partiellement couvert mais cela a rendu nos randonnées plus simples !

L’île est très sauvage et se parcourt à pied. Il existe 16 tronçons de randonnées qui permettent de rejoindre des plages différentes. 

Le premier jour, nous nous sommes dirigés vers Dos Reis, un village qui fut créé pour y édifier un pénitencier. On signe un registre de présence en arrivant et on ne croise d’ailleurs personne d’autre que cette dame.

L’attrait ici n’est pas le village mais bien sûr sa plage ! Un croissant de lune parfait, à peine quelques personnes sur la plage mais tellement loin que nous les apercevons à peine.

La randonnée est assez longue mais simple car la piste est large et la montée plutôt douce! Elle fait 16km AR.

On a testé un raccourci trouvé sur internet qui complique un peu la chose car on passe dans une partie beaucoup plus sauvage au milieu des bambous. La descente et raide et ça glisse !

Le deuxième jour nous partons pour la fameuse plage Lopes Méndez . Il paraît que c’est la plus jolie de l’île et c’est peu dire car en arrivant, un panneau informatif nous indique qu’elle a été élue 3 ème plus belle plage de l’Amérique latine et 13 eme mondiale! Eh bah….

Pour s’y rendre, ce sont les tronçons T10 et T11 qu’il faut suivre. La rando est plus compliquée que la veille car ça monte et ça descend et c’est plus raide. Ce n’est pas une piste mais un chemin à suivre dans les roches à de nombreuses reprises. Par contre, juste l’aller est au programme car le retour se fait en bateau et tant mieux!

La plage est effectivement magnifique. Le côté sauvage qui l’encadre en fait un endroit de rêve et les vagues qui s’y écrasent font un beau spectacle à regarder.

Le trajet vers Sao Luis.

Cette journée va être assez longue. En premier lieu nous quittons Ilha Grande avec un bateau à 14h. Ensuite nous avons pris un bus nous emmenant jusqu’à Rio à 16h30. Notre meilleur ami au Brésil plus intimement appelé Uber nous a déposé à l’aéroport afin que nous prenions notre vol à 23h30.

L’arrivée à Sao Luis a été un peu plus compliquée. Il était 2h30 du matin et notre plan était d’attendre un bus jusqu’à 6h. Nous avons décidé de prendre un taxi proposé dans l’aéroport pour un prix à peine supérieur au bus mais c’était une bien mauvaise idée. Après quelques bonnes galères que nous pourrons vous raconter en face, nous nous sommes tout de même retrouvés à la gare routière à 6h pour notre bus ! 

Le voyage a duré 5h et nous sommes enfin arrivés à Barreirinhas. Les gérants de notre Pousada ( auberge) sont merveilleusement accueillants et nous récupérons notre chambre pour un repos bien mérité ! 

Lençóis de Marenheses – 3 jours


Ce parc national est accessible de Barreirinhas et se parcourt via des excursions à la demi-journée / journée ou sur plusieurs jours.

Nous avons choisit de partir deux jours en trekking dans ce désert de dunes et de lagunes. 

Le premier jour, nous partons en collectivo à 5h30 avec seulement notre guide Raymundo pour rejoindre Santo Amaro.

De là, un quad nous emmènera quelques km plus loin pour le début de notre trek. Les paysages sont déjà très beaux, on traverse une petite rivière , des dunes de sable où il y a de moins en moins de végétation. 

Nous marchons toute la matinée dans ce sable pieds nus, à monter et descendre des dunes et en alternant une ou deux baignades dans les lagunes croisées. 

C’est tellement surprenant de se baigner dans une eau douce avec du sable autour. Les dunes changent régulièrement de position et sont formées par le vent qui souffle fort ici et tous les jours. Nous l’avons d’ailleurs contre nous aujourd’hui. 

On arrive en fin de matinée à une oasis en plein dans ce désert où nous dormirons le soir. « Queimada dos Britos ».C’est curieux après quelques heures de marche à ne voir que du sable, d’apercevoir des arbres et de la végétation à nouveau. 

Dans cette oasis vivent 11 familles depuis des années. En raison des modifications des dunes qui avancent avec le vent, elles sont parfois obligées de déménager un peu plus loin.

On se repose dans ce lieu dans des hamacs au bord d’une rivière le temps où le soleil est très fort. Nous sommes à 2 degrés de l’équateur alors ici ça ne rigole pas entre 12h et 15h! 

Ensuite on se remet en route pour aller sur une dune un peu plus loin qui est plus haute et offre une beau panorama pour le coucher de soleil. Bien sûr, nous nous arrêtons refaire une petite baignade ! 

==> 15 km pour ce jour 

Nous passons la première nuit de notre séjour ( et de notre vie d’ailleurs) dans un hamac dehors! Relativement courte étant donné qu’à 22h au moment d’aller se coucher,  nous apprenons qu’on part à 2h30! Et dire que Pierre venait de dire j’espère qu’on verra le lever de soleil, maintenant, nous sommes sûrs de ne pas le louper vu qu’on a 3h de marche avant! Notre guide n’est pas très bavard, c’est une sensation étrange que nous avons, comme s’il y avait un malaise, un froid, ce qui fait qu’on est pas trop au courant de ce qu’on va faire, quand etc… quelque peu dérangeant mais cette expérience est tellement belle qu’on ne se la laisse pas gâcher. 

Quelques heures plus tard donc nous voici en marche. Quelle sensation que de marcher la nuit sur ces dunes. On se sent seul au monde, perdu, mais c’est génial. La lune nous éclaire un peu mais ça reste très très sombre. 

Nous avons eu un fou rire en cours de route aussi; J’ai un doute sur le sujet mais je sais que ça va vous faire sourire et Loulou en est sûr : à priori je me serai endormie en marchant! En montant une dune j’ai trébuché j’ai eu l’impression que ça avait monté d’un coup! Faut dire qu’entre la nuit Blanche de l’avant veille, la courte de la veille et la mega courte de cette nuit, on est fatigués ! 

Cette journée ( et nuit) est encore plus jolie que la veille. Nous sommes éblouis par les paysages. A chaque dune gravie, on découvre une nouvelle lagune plus époustouflante que la précédente. 

Les paysages sont presque irréels. Les dunes ont pour certaines des formes parfaites. 

On marche jusqu’à 10h pour arriver à Bêtania. Ici nous nous arrêtons pour nous reposer et manger avant de repartir à 14h.

Ça devient assez dur car on a déjà beaucoup marché aujourd’hui et le soleil tape encore fort. 

A chaque moment difficile ou je commence à être vraiment épuisée, on tombe sur une lagune magnifique et je reprend des forces en me rendant compte de la chance que nous avons d’être ici, de contempler ces vues et de fouler ce sable.

Nous arrivons ( enfin!)  vers 17h30 à Santo Amaro où nous avons attendu un transport retour vers Bareininhas.

==> 30 km pour ce deuxième jour 

Jericoacoara – 9 jours


Après deux jours de transport, nous voici arrivé au paradis!  Oui, cela se mérite ! C’est donc un 4X4 partagé jusqu’à Paulino Neves que nous avons pris, suivi d’un second jusqu’à Tutoia, puis un bus jusqu’à Camocim où nous avons dormi le soir. Un dernier bus nous a emmené le lendemain à Jijoca et un 4X4 partagé jusqu’à Jeri…

Ce village, relativement touristique, n’est pas relié à la route. Il se situe dans le parc national de Jericoacoara au milieu de dunes. C’est donc avec un 4X4 ou un quad au départ de Jijoca qu’il est possible de le rejoindre. 

Ici, tout le monde est zen, il n’y a pas d’insécurité et la place est laissée aux sourires et à la sympathie.

On croise des animaux sauvages ( des ânes par exemple ou encore des grenouilles ) dans les rues de jour comme de nuit :

Il y a toujours du vent, pour la grande joie des windsurfeurs et kite surfeurs. Nous avons donc décidé de faire partie de ce petit monde et avons pris quelques jours de cours de kite surf. Le spot est parfait, situé sur la plage de Préa à quelques kilomètres de Jericoacoara. Nous y allons tous les matins en 4X4, en quad ou en buggy avec le gérant du business afin de retrouver nos prof sur place. Nous avons beaucoup aimé l’apprentissage de ce sport et comptons bien continuer rapidement afin de profiter des acquis et progresser rapidement !

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Loulou !

Nous avons commencé par nous donner des forces pour notre cours de kite surf à 12H30 par un Açai plutôt original :

[ L’Açai est une spécialité brésilienne, un fruit qui ressemble à une myrtille, un vrai cocktail de vitamines ; elle se mange généralement mixée avec des bananes et du granola en topping mais nous avons fait plus original et on s’est retrouvés avec des smarties, des cacahuètes… ]

Après le cours, nous avons passé l’après midi à la Laguna do Paraiso ( la lagune du paradis) où nous avons mangé des bonnes langoustes fraîchement pêchées et bien préparées.

Entre temps, nous avions fait une petite escale à l’UPA ( l’hôpital d’ici ) afin de faire une radio des côtes:

Tout va bien 🙂 

Oui, le maniement de la voile en étant débutant peut surprendre, je me suis retrouvée à faire un vol plané de 10 mètres dans très peu d’eau et… ça fait mal! ( super mal )

Pour en revenir à la Laguna, c’est de l’eau douce et on peut s’arrêter à divers endroits afin d’en apprécier soit son club branché en bord de plage soit ses petits coins plus tranquilles où on retrouve restaurants et hamacs. 

Sur le retour de celle ci, notre bugguiero nous a fait traverser le parc national splendide entre dunes et lagunes ( les lagunes sont asséchées comparées à Lençóis) 

Il y a une petite ballade sympa à faire aussi jusqu’à Pedra Furana qui est une roche percée sur une plage proche de Jeri:

Et chaque soir, le coucher de soleil s’admire depuis la dune du soleil ( duna do sol). Telle une tradition, tout le monde s’y dirige et la dune est noire de monde.

 

Pour sortir, chaque jour y est propice ici dans un lieu différent. Pour plus de traditionnel et retrouver la samba et le forro ce sera au solar da malhada… ; pour plus de show et musique électro: le café Jeri qui offre un magnifique coucher de soleil depuis son rooftop en prime. C’est une ambiance un peu Ibiza avec une sirène, des jongleurs et autres acrobates.

Côté hébergement, nous avons changé à trois reprises car c’est plutôt prisé ! Et nous nous y sommes pris le jour même…

Le premier était assez original, Mundomo Glamping. On retrouve d’ailleurs le concept dans plusieurs lieux du monde entier :

Le second était une pousada plus basique mais où nous étions très bien et son toit offrait une belle vue panoramique.

Le dernier était une auberge de jeunesse, pas terrible pour le coup.

Voilà où nous avons passé notre dernière semaine de tour du monde entre sport, détente et fête, cet endroit est magique.

L’heure du retour a sonné …

Nous voici donc en route pour Fortaleza à 7h de bus d’ici. On y prendra notre avion pour revenir à Rio où nous attend un Rio-Sao Paolo puis le lendemain, le dernier, l’ultime transport ( enfin pas vraiment car il restera le tant (in-)attendu Paris-Metz) Sao Paolo-Paris.

Nous sommes enchantés , émerveillés, dépaysés de cette aventure. Nous en revenons avec pleins de souvenirs incroyables que nous avons tâché de vous faire partager à travers notre blog.

En espérant que vous avez apprécié nous lire et avoir de nos nouvelles par ce biais. 

A très bientôt! 

1

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec