CATÉGORIES DE BLOG:
Rechercher sur le blog:
02
Août-2018

Mexico et la boucle du Yucatan

Non classé   /  

MEXICO

Nous sommes arrivés à Mexico en fin de matinée après un voyage de nuit fatiguant : nous avons pris un premier avion le soir de Vancouver avec pas mal de retard et fait escale à Dallas où nous avons eu le droit à la correspondance express (permet de doubler tout le monde 😀 ).

Direction notre auberge située au centre ville via le métro. Celui-ci est plein à craquer ! Il existe des compartiments spéciaux pour les femmes et enfants.

Nous sommes très bien accueillis à « Casa Pepe » et une petite douche plus tard, nous déambulons dans le centre historique de Mexico à admirer les monuments et églises. C’est très joli et nous sommes plutôt conquis : plein de couleurs et très animé, peut-être car nous sommes samedi ?

Avant toute chose, notre ventre nous rappelant l’heure, nous décidons de tester les produits culinaires locaux, les fameux tacos :

On découvre la place publique appelée le Zocalo où il y a beaucoup d’animations en rapport avec le mondial.

En tête de celle-ci se trouve la cathédrale métropolitaine :

Juste derrière celle-ci et donc en plein cœur historique se trouve le site préhispanique du « Templo Mayor » : les ruines d’un temple/ pyramide qui jadis était plus grand que la cathédrale qui y est collée. Difficile à imaginer actuellement.

Lors de notre ballade, on se laissera entraîner sur un rooftop le temps de prendre une jolie photo panoramique de la place qu’on vous fait partager ici :

Sur le retour, nous nous sommes fait surprendre par de violentes averses qui se sont transformées en grêle. Trente minutes plus tard, les rues étaient inondées et nous pataugions dans les flaques avec nos tongs ! On en a profité pour s’arrêter manger devant le match de l’Uruguay/ Colombie😊

TEOTIHUACAN  : « Teotihuacan , la ciudad donde los hombres se convertien en dioses »

Teotihuacan est une cité préhispanique située à une trentaine de kilomètres de Mexico et on y retrouve les célèbres temples de la Lune et du soleil.

Le temple de la lune est situé au nord de la longue avenue de 3 km appelée l’avenue des morts  :

Tout le long de celle-ci se succèdent des édifices politiques, administratifs, religieux. Côté Est, on retrouve la pyramide du soleil, construite entre l’année 1 et 250 après JC, que vous pourrez admirez sur la photo ci-dessous :

Les quartiers résidentiels et places publiques se trouvent dans les environs. Il faut se dire qu’autrefois, le site était habité par plus de 200 000 personnes.

La religion avait le pouvoir et les prêtres contrôlaient non seulement la vallée de Teotihuacan mais également les vallées voisines du bassin de Mexico.

Ce site est fabuleux par son histoire ( il s’agit de la première ville civilisée de Méso-Amérique fondée en 200 après JC) et impressionnant quant à son architecture et aux pyramides encore en place.

Notre petit périple dans le Yucatan commence ici :

CANCUN – 1 nuit

Arrivés à Cancun à 20 heures, nous rencontrons nos premiers contretemps avec la location de voiture. Nous avions réservé avec la compagnie Mex qui présentait les prix les plus abordables :

1 er problème : attente de 45 minutes au parking de l’aéroport sans qu’ils ne viennent nous récupérer.

2eme problème : cartes bleues qui ne fonctionnent pas , soit disant en mode débit alors que nous avons bien des cartes de crédit…

Changement de plan, nous cherchons une voiture dans les agences alentours. On finira par en trouver une chez Europcar qui accepte notre carte bleue mais malheureusement, deux fois plus chère que prévu… 

Il est quasiment 23 heures lorsque nous nous dirigeons vers notre auberge, on croise les doigts pour que cela soit toujours ouvert vu qu’on a aucun moyen de les contacter…

Nous ne sommes pas encore au bout de nos peines ! Seconde surprise, notre auberge est « victime » de sur-booking ! La responsable était quand même très agréable et nous a proposé un petit logement juste à côté, plein d’araignées mais « confortable » tout de même. Vu l’heure, on avait plus trop le choix d’accepter de toute manière.

Le lendemain, nous faisons la route vers Tulum qui est notre prochain point de chute.

On s’arrête juste contempler la plage de Cancun, bordée d’hôtels de luxe. Malheureusement, comme annoncé par notre hôte de la veille, c’est plein d’algues ce qui gâche (un peu) complètement le lieu.

Apparemment et cela a été confirmé par notre second arrêt à Playa del Carmen, plus nous descendons le long de la côte Est, pire c’est.

On déjeune à Puerto Morelos qui est un petit village de pêcheur, très sympa et bien plus authentique que les villes alentours.

TULUM- 3 nuits

Voici notre programme à Tulum et environs :

  • Gran Cenote : superbe Cenote où l’eau est cristalline et il y un espace au dessus aménagé pour pouvoir profiter la journée. Point négatif : Elle est très touristique
  • Cenote Calatrava : beaucoup plus petite et moins fréquentée. Cette cenote a la particularité que l’on peut sauter dans un trou très étroit pour la rejoindre et on ne s’en est pas privé ! Il y a également une balançoire dans la partie la plus ouverte qui la rend assez ludique.

  • Cenote DreamGate : très sympa et déserte mais moins propice à la baignade car l’eau était un peu plus croupie. Son accès y est difficile donc elle est plutôt à réserver pour une session de plongée.

il faut savoir que le Yucatan compte plus de 7000 cenotes donc il y a de quoi faire !

Réserve de Sian Ka’an :

Conseil : éviter les tours qui n’apportent rien à cette excursion et y accéder par soi-même. C’est beaucoup mieux, très simple et surtout bien moins cher.

Voici le déroulement de la visite :

Tout d’abord, on se promène autour des ruines de Muyil où il n’y a personne sur le site, ce qui est super. Il y a trois groupes de temples principaux à visiter.

Ensuite, derrière le temple El Castillo, un ancien chemin maya s’aventure plus profondément dans la jungle et permet d’accéder à l’embarcation où se trouvent les bateaux. Cette petite marche s’effectue dans une biosphère protégée, au milieu de la jungle et des moustiques.

Sur le chemin, nous montons sur un vieux mirador en bois qui nous offrira une première vue panoramique sur le lagon.

Arrivés au ponton, nous nous faisons aborder par un guide qui nous présente le capitaine disponible pour nous faire un tour ( 700 pesos pp). Ce qui est appréciable est que les tours sont particuliers, on se retrouve donc tous les deux sur le bateau en compagnie de Felix.

Le trajet débute à la première lagune que l’on traverse jusqu’à prendre un canal creusé par les Mayas ( impressionnant! ) qui relie à la seconde lagune.

Nous parcourons également celle-ci et emprunterons un second canal bien caché dans la mangrove mais cette fois-ci naturel. Celui-ci donne sur la troisième lagune en contact avec la mer. On se trouve face à une ruine, seule au milieu de nulle part et on nous explique que cette habitation servait aux Mayas de lieu d’échange de marchandises avec la côte.

La meilleure partie de cette excursion ou autrement dit le clou du spectacle….On se jette à l’eau dans ce second canal. On se laisse porter sur plus d’un kilomètre par un léger courant avant que notre guide nous récupère en aval. C’est super agréable, l’eau est très chaude, on est vraiment bien, seuls au monde et cette petite baignade dure environ 45 min, il y a de quoi profiter ! Nous avions une seule inquiétude : est ce que les crocodiles logeant dans la 3ème lagune remontent le canal ?

BACALAR – 2 nuits

Encore peu touristique et préservé, le village de Bacalar est un petit havre de paix réputé pour sa lagune aux sept couleurs allant du bleu cristallin au bleu turquoise. Elle est née du débordement de 5 cenotes. Le temps n’était pas avec nous à notre arrivée, ni le lendemain matin d’ailleurs mais nous avons pu profiter de belles éclaircies dans l’après-midi pour en apprécier sa beauté.

Nous avons ensuite visité les ruines de Calakmul que l’on a beaucoup apprécié. La route pour y parvenir est assez longue après avoir quitté la voie principale. Elle est limitée à 30 km/h sur les derniers 40 km afin de protéger les animaux sauvages. On était prêt à dégainer l’appareil photo tout le long en quête de jaguars ou autre espèces et….. nous avons croisé un renard, pleins de paons mais aussi une biche. On repassera une autre fois pour le jaguar:)

Calakmul est une des cités Maya les plus puissantes qui ait existé et comporte quelque unes des plus grandes et des plus larges pyramides Maya.

Nous sommes montés sur chacune des trois plus grandes pyramides qui permettent d’avoir de superbes vues d’ensemble. L’ascension des pyramides n’est pas à prendre à la légère avec la chaleur étouffante … de plus, les marches sont très hautes ,étroites et irrégulières. C’était un soulagement à chaque fois que nous gravissions la dernière marche et que nous pouvions nous reposer en haut, tout en admirant ces paysages magiques : Les pyramides sont spectaculaires et semblent surgir de la jungle.

Le reste du site est moins impressionnant car très en ruine. On distingue différentes places et un lieu où se jouait le jeu de pelote. J’ai lu qu’une règle était appliquée spécifiquement au Yucatan : le capitaine de l’équipe perdante serait sacrifié…

ESCARCEGA – 1 nuit

Nous avons dormi à Escarcega, ville étape sur le chemin de Campeche. Notre hôtel était assez.. comment dire… étrange. Un vieux hangar réhabilité avec plein de chambres mais aucune occupée hormis la notre

CAMPECHE – 1 nuit

Cette ville est superbe, tout en couleurs et son centre-ville est délimité par des remparts. Il s’agit d’une des toutes premières villes espagnoles au Mexique et elle a été pendant de nombreux siècles le port de commerce principal avec l’Europe.

Il est super agréable de déambuler dans les rues et on y prend de jolies photos.

Conseil pour un café ou même le repas de midi : le Lujan cafe

Le soir, nous sommes montés sur les remparts et en avons parcouru une petite section à partir de la Puerta de la Tierra. Ceux-ci ont été construits suite à plusieurs pillages des pirates.

Sur la grande place centrale, nous avons assisté à un joli spectacle de jeux et lumières qui a lieu tous les soirs à 20H sur la façade de la bibliothèque.

MERIDA – 3 nuits

UXMAL.

Différentes de celles de Calakmul, les ruines de Uxmal sont éparpillées dans une zone bien dégagée et on distingue beaucoup plus de bâtiments rénovés. Ça permet de mieux de représenter le site tel qu’il était autrefois ce qui nous a beaucoup plus également.

Les iguanes adorent se prélasser sur les vieilles pierres et nous ont surpris par leur présence plus d’une fois. Ils sont bien camouflés !

==> HACIENDA TEMOZON

Nous avons découvert l’histoire de cette hacienda, entre sa construction par un colon espagnol, son expansion et l’utilisation des esclaves des villages alentours, son apogée et son abandon. Dans cette propriété coloniale, on a pu apprendre tout le process concernant la fabrication de la fibre de henequen ( Agave Sisalana ) qui était par la suite exportée en grande partie au Brésil. Elle sert à faire des chaises par exemple, des chapeaux, des hamacs….

Elle est très bien rénovée et abrite maintenant un hôtel du groupe Mariott avec une chouette piscine. Pour la petite histoire, elle a même été visitée par Bill Clinton et George Bush que nous avons pu voir en train de poser devant:)

==> CENOTE NOH MOZON

L’application Maps.me nous a joué quelques tours… nous nous sommes retrouvés sur un chemin perdu entre des villages en pleine cambrousse. Ne voyant absolument pas l’once d’un chemin menant à la soit disant cenote, nous nous sommes arrêtés interroger un paysan mexicain qui, dans son patois ( on apprendra plus tard qu’en fait c’est tout simplement le langage Maya ), nous explique qu’il n’y a aucune cenote dans le coin. Elle est encore à une cinquantaine de km : Remise en question, c’est bientôt l’heure de la demi-finale de la coupe du monde que nous comptions bien sûr regarder…. on persiste ou on fait demi-tour ?

….

Nous sommes accueillis à l’entrée du village par de jeunes enfants sur leurs vélos qui souhaitent nous guider. Ils nous suivent jusqu’à une première barrière, que nous ouvrons avec leur accord, puis ils la referment derrière nous et repartent.

Nous continuons d’avancer sur ce chemin en très mauvais état, voyant le temps s’écouler très rapidement.

Les envolées de papillons jaunes et blancs par centaines lorsque nous croisions leur chemin nous font penser être les premiers à parcourir ce chemin.

On se pose de plus en plus de questions à chaque barrière qui se dresse devant nous sur les droits de continuer ou non et on croise les doigts pour que ça vaille le coup car cette cenote va nous faire manquer le match.

Nous avons passé 5 barrières en tout avant d’arriver à la cenote. Quelques mètres avant celle-ci, une personne sortant de nulle part récupère les droits de passage ( 30 pesos ), et nous confirme que nous sommes sur la bonne direction.

Arrivés à la cenote, quelle magnifique surprise ! Elle est très profonde et la lumière la pénètre par le trou qui la forme et en éclaire le fond.

Nous avons ce lieu magique pour nous tout seuls. Un raide escalier en bois permet d’y descendre… un peu hésitants dans un premier temps, nous descendons puis nous y baignons . Étrange mais agréable sensation que de se baigner dans les profondeurs de la terre. Nous avons profité de l’endroit pendant deux bonnes heures à barboter et nous extasier devant la beauté de l’endroit à en oublier tout le reste.

De retour à Merida en milieu d’après-midi, on passe devant un bar qui diffusait le match en rediffusion. On s’est donc fait souffrance pour rester déconnecter afin de ne pas connaitre le score final et nous avons pu donc savourer notre victoire, quelques heures en retard !

Le soir, nous avons participé au free walking tour de la ville qui nous a permis d’en apprendre plus sur celle-ci mais aussi sur le Yucatan.

==> notre expérience de plongée dans les cenotes

Cenote Kankirixche : Très belle cenote également et nous avons la chance d’être uniquement tous les deux sur le site avec notre guide local.

Nous descendons rapidement et passons sous la roche. Dans cette cenote, tout le chemin que nous parcourons est relié au bassin principal ce qui fait qu’il est possible de stopper la plongée à tout moment. Ce que nous avons fait d’ailleurs car Pierre a eut une petite mésaventure :

Sentant quelque chose dans la bouche le dérangeant, il le recrache… quelques minutes plus tard, à nouveau ce sentiment d’avoir quelque chose en bouche. En crachant le second morceau, il semble que c’est un bout de plastique. Il comprend vite que c’est la partie qui permet de garder le détendeur en bouche qui s’est cassé car du coup, il ne tient plus du tout ! Voulant passer incognito et ne pas stopper la plongée, il a continué en tenant d’une main la lampe torche, de l’autre la gopro et enfin son détendeur … ok il n’a pas trois mains, quelque chose n’allait pas … notre guide a fini par remarquer que quelque chose clochait, nous sommes donc remontés pour qu’il utilise par la suite son détendeur de secours.

La plongée en elle-même est particulière car nous sommes dans le noir complet et on se guide à l’aide d’une lampe de poche. Il y a beaucoup de stalatites stalagmites et le sol est craquelé à certains endroits, exactement comme il l’était à l’époque hors de l’eau en raison de la sécheresse. Le moment le plus beau est lorsque nous remontons vers le bassin et qu’on voit ce bleu au loin.

Après la première plongée qui a permis à notre divemaster d’apprécier notre flottabilité, nous sommes allés dans la cenote de Yaal Utsil. Cette fois-ci le parcours est différent. C’est une galerie qui relie différentes chambres souterraines nous prenons donc le même chemin à l’aller qu’au retour. Il faut bien faire attention à ne pas toucher le sol car sinon cela remue la poussière et nous ferons le retour complètement à l’aveugle vu que la lampe ne pourrait plus nous servir…

Ces deux plongées nous auront bien plu et c’est une chose à faire mais nous préférons largement plonger dans l’océan où nous pouvons voir beaucoup plus de poissons et animaux. Nous avons tout de même vu deux trois poissons aveugles et des petites crevettes.

Je ne sais pas si nous recommanderions ce guide car l’équipement était de qualité moyenne, pas forcément à notre taille et surtout nous avons appris à la fin de la plongée que nous sommes descendus jusqu’à 35 mètres et sauf erreur, notre niveau nous permet seulement d’aller jusqu’à 20-25 mètres.

==> le test de la boisson locale

On a trouvé un endroit super sympa dans Mérida, où se mélangent Mexicains et quelques touristes. C’est un bar à l’apparence peu attirante mais une fois dedans, on trouve une grande cour intérieure ouverte avec beaucoup d’animation et notamment des groupes musicaux. On a pu y goûter ( et encore et encore) le fameux Mezcal qui est la boisson locale avec un goût très proche de la Tequila.

==> IZAMAL

Cette ville coloniale était un centre religieux maya très important. Elle est maintenant réputée pour son centre ville tout peint de couleur jaune. Ceci a commencé par le couvent de San Antonio de Padua :

Et s’est étendu aux restes des maisons.

VALLADOLID – 2 nuits

Cette ville a été notre point de départ pour Chitzen Itza, bien connu pour sa pyramide El Castillo que nous ne pouvez avoir manqué lors de visionnage photo de ce pays. Lors des équinoxes de printemps et d’automne, on peut distinguer l’illusion créée par le soleil d’un serpent qui monte ou descend de la pyramide. Plusieurs cenotes sont également présentes sur le site et étaient utilisées comme lieux de cultes où se pratiquaient les sacrifices. Ici, la culture Maya se mixe à la civilisation Toltec et on retrouve des représentations très bien conservées du dieu de la pluie, Chakmol ou encore du dieu serpent à plumes Toltec.

A l’Est, la zone est un peu plus en ruine mais est à ne pas manquer avec son observatoire et autres bâtiments.

Ce lieu archéologique n’a pas été notre préféré des trois que nous avons pu visiter au Mexique même si cela reste un « incontournable ». Il y a vraiment beaucoup de monde et nous conseillons d’arriver dès l’heure d’ouverture pour pouvoir mieux apprécier le spectacle.

Autre chose très étonnante, à l’intérieur du site, on compte par centaines le nombre de vendeurs qui ont des stands de souvenirs. Du jamais vu ! Aussi, le conseil d’arriver tôt permet d’éviter l’harcèlement car ils sont en train de s’installer en début de matinée.

La chaleur nous ayant épuisé, nous avons passé l’après-midi à notre auberge qui possédait une petite piscine et des hamacs 😊

Notre trouvaille de Valladolid est son marchand de glace, succulent. Nous avons mangé la meilleure glace de notre vie, saveur pistache et chocolat. voici son petit nom : Wabi Gelato

HOLBOX – 3 nuits

Notre dernière étape au Mexique s’effectue sur une petite île au Nord, appelée Holbox ( à prononcer Holboch).

Pour ceci, on emprunte un ferry d’une vingtaine de minutes au départ du petit village de Chiquila.

Pour rejoindre notre hébergement, nulle autre choix que d’utiliser le moyen de transport de l’île : la voiturette de Golf. On manque à plusieurs reprises de s’embourber mais c’est plutôt drôle !

l’île nous a plu dès le début, ses ruelles sont faites de sable et on s’y déplace à pied, à vélo ou en carette de golf. Pas de présence d’algues comme on y avait eu le droit sur la côte Est du Mexique, de belles plages et une eau d’un beau bleu. Pour compléter tout ça, cette île satisfera les amateurs de street art :

Deux endroits sont très chouettes : Punta Coco, où l’on trouve des hamacs dans l’eau. On peut y admirer le coucher de soleil mais surtout la luminescence : une fois la nuit tombée, nous avons testé. Dans la lagune, lorsque nous mettons en contact une partie de notre corps avec l’eau, se crée avec le plancton de l’électricité et une lumière jaune phosphorescente apparaît. Très intriguant !

Le second endroit super pour trouver de belle plages est Punta Mosquitos ( nom donné en raison de sa silhouette et non des moustiques qui eux, sont très présents sur l’île).

La meilleure activité, et cette île est réputée pour ceci : nager avec les requins baleines.

Nous n’avions pas pu le faire en Australie, cette fois-ci, nous avons saisi notre chance ! Nous sommes donc partis à la journée ( 2h30 de bateau pour aller jusqu’au spot). On a passé le cap menant à la mer des caraîbes où une centaines de requins baleines nagent, très rapprochés les un des autres. Nous avons pu plonger à l’eau et nager deux fois avec l’un d’eux. Un peu plus petit que nous le pensions ( la taille varie… ) mais très impressionnant surtout au moment où il arrive vers nous la bouche grande ouverte !

C’est vraiment à faire 😊 en prime, nous avons vu du bateau des raies manta ENORMES.

Pour la suite, nous avons fait du snorkelling dans la lagune…. Où nous avons vu des tortues, des raies et plein de chouettes poissons. Encore un bel endroit.

Puis nous nous sommes arrêtés à Punta Mosquitos où nous nous sommes délectés d’un savoureux Ceviche avant une dernière baignade sur une plage paradisiaque. Sur la route retour, nous avons pu admirer la marche des flamants roses .

La journée était superbe et nous aura laissé un très bon souvenir.

Le lendemain, un énorme événement nous attendait : la finale de la coupe du monde de football contre la Croatie. Nous avons trouvé notre bar vers 10h dont le propriétaire était français. Nous étions un très bon groupe de supporters et tous à fond lorsque le coup d’envoi à retenti à 11h.

Après de gros coup de stress, nous avons festoyé avec nos nouveaux amis notre belle victoire puis pris le bateau pour retourner vers Cancun où notre avion en direction de CUBA nous attend.

Ce qui nous a plu :

  • les cenotes, notamment celles encore préservées des touristes
  • les ruines de Calakmul pour son côté sauvage et perdu et de Uxmal pour son architecture
  • les villes colorées comme Campeche et Izamal
  • l’île d’Holbox qui est notre coup de cœur : magnifique petite île encore préservée mais plus pour longtemps…

Ce qui nous a moins plu :

  • la nourriture : très peu variée et non saine. On retombait quasiment toujours sur les tacos
  • les dos d’ânes ( ou encore tope comme ils les appellent ici) : il y en a partout et quelque fois difficile à anticiper surtout de nuit !
  • Le climat : chaleur étouffante en journée et pluie en fin d’après-midi en ce mois de juillet ( saison des pluies)
  • le transport : mauvais plan backpacker que de louer une voiture, privilégier les bus
  • les plages de la côte est : présence d’algues en très grande quantité

2

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article:

Archives

> <
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec
Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec